Quand « hommelibre » met en avant les pirates

Ce billet est une réaction à la critique d’hommelibre contre le Parti Pirate, son programme et ses candidats (lien ).

Premièrement, il faut noter qu’à défaut d’être original, hommelibre reste figé dans une vision maritime d’époque des pirates. Ce n’est pas grave. Deuxièmement, là où les autres restent prisonniers d’un passé désuet le parti Parti Pirate avance et ouvre de nouvelles voies.

Cela dit, je remercie hommelibre de sa tribune, car il me permet de présenter quelques aspects de notre programme à un plus large public. Hommelibre nous reproche de ne pas avoir de programme sur les grandes questions des Genevoises et des Genevois tels que « emploi » et « logement ». Ce qui n’est pas vrai comme l’atteste notre programme. J’en profite donc pour en citer quelques extraits :

Aménagement du territoire (logement)

Le logement constitue pour les Genevois une problématique importante. Le manque chronique de logements rend difficile voire impossible l’accès à des logements adéquats notamment lors des changements des situations familiales.

Accélérer les procédures de construction

Le Parti Pirate Genevois demande l’étude de procédures administratives alternatives permettant de réduire le temps de réalisation de projets immobiliers collectifs, tout en garantissant que les positions de l’ensemble des acteurs soient prises en compte. La durée de réalisation particulièrement exceptionnelle à Genève, de 8 à 18 ans, induit des coûts qui sont absorbés au travers d’une valeur locative plus élevée. Cela renchérit significativement les coûts des logements.

Assurer la mixité sociale

Le Parti Pirate Genevois demande la poursuite de la politique de mixité dans les logements en offrant dans les mêmes ensembles d’habitations des logements en PPE, des logements à loyers libres et d’autres à loyers modérés afin de lutter contre la dissociation du tissu social et l’émergence de l’exclusion.

Développer une stratégie à très long terme

Le Parti Pirate Genevois demande un développement à plus long terme de la planification du territoire et de ses aménagements avec un horizon à 50 ans.

Promouvoir les modes alternatifs de logements

Le Parti Pirate Genevois demande la mise en place d’une politique de promotion des modes alternatifs de logements tels que les coopératives et les logements collectifs auto-gérés.

A titre personnel, je mets une mention prioritaire à ce dernier chapitre. Je souhaiterais en effet favoriser la création du modèle des coopératives de logement par le biais d’un aménagement approprié des lois au Grand Conseil.

Emploi

Soutenir l’entreprenariat

Le Parti Pirate Genevois demande de faciliter la création d’entreprises notamment en améliorant l’accessibilité à l’ensemble des structures de promotion économique. Au sein des structures cantonales et communales une simplification et une uniformisation des processus de demandes doivent être réalisées.

Une meilleure protection pour les entrepreneurs

Le Parti Pirate Genevois demande une meilleure protection des entrepreneurs en cas d’accidents ou d’échecs afin qu’ils puissent se retourner et continuer à être des acteurs de la société.

Accompagner les PME dans le monde globalisé

Le Parti Pirate Genevois demande la mise en place de programmes d’accompagnement techniques et juridiques donnant les moyens aux PME d’être actives de manière globale.

Promouvoir l’échange de compétences

Le Parti Pirate Genevois demande la mise en place d’un programme d’échanges de compétences entre les entreprises multinationales et les PME s’aventurant dans des projets globaux. Ces PME pourront ainsi bénéficier de l’expérience et des réseaux des entreprises multinationales.

Un accès à la formation

Le Parti Pirate Genevois demande que l’ensemble du catalogue de formation Eduqua soit accessible à toutes les personnes bénéficiant de l’aide sociale dans le cadre de la construction d’un chemin de réinsertion.

Finir avec l’abus des stages

Le Parti Pirate Genevois demande que les offres de stages soient conditionnées à des objectifs de formation et d’insertion contraignants pour l’entreprise d’accueil.

Supprimer les emplois de solidarité

Le Parti Pirate Genevois demande la suppression des emplois de solidarité. Cela au profit de subventions liées à la pérennisation d’emplois qui accueillent des personnes soutenues et accompagnées dans leur chemin d’insertion pour une période d’au moins deux ans.

Version complète du programme  

Vient ensuite la grande question de l’ADN du Parti Pirate.

Certes, le Parti Pirate est encore un jeune parti mais avec la particularité qu’il rassemble des personnes d’origines et de formations variées, ce qui constitue sa force. Il se trouve en prise directe avec ce que vivent chaque citoyenne et chaque citoyen, contrairement à des partis bien ancrés dans le paysage politique, bourgeois ou non. Bon nombre de personnes nous reprochent d’être un parti préoccupé principalement par l’utilisation des nouvelles technologies, mais cela démontre bien que nous préparons les défis du futur dans notre présent. En effet, les États doivent anticiper l’influence que les nouvelles technologies et leurs conséquences ont dans les modes de vie des citoyens. Le Parti Pirate n’est pas semblable aux partis qui forment le gouvernement actuel, mais il n’est pas pour autant réactionnaire. Il est visionnaire et a pour ambition de trouver des solutions nouvelles avec la participation de celles et ceux qui vivent dans cette société.

Publicités
Publié dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :