L’abominable crime de l’anonymat

Une fois n’est pas coutume, le droit de la sphère privée est attaqué de toute part. Les partis politiques, les entreprises, les bien pensants de ce monde s’accordent à dire que l’anonymat favorise le crime.

C’est bien connu, si nous cachons quelque chose, c’est que nous sommes coupables de quelque chose. Et pourtant, c’est peut-être parce que nous n’avons pas envie de nous expliquer, de devoir justifier chaque fait et geste. Nous avons une sphère intime, nous avons des droits et des devoirs. Supprimer ces droits, c’est supprimer des devoirs, c’est faire de nous aux yeux des États, des enfants sans responsabilité. C’est ce qui se passe entre autre en Angleterre. David Cameron veut supprimer les moyens de communication tels que Snapchat, Telegram, WhatsApp, autres vidéophonies et le principe de chiffrement (en anglais cliquer ici). Autrement dit, interdire la communication par le biais d’applications autre que les SMS sous le couvert de la lutte contre le terrorisme et pour garantir la sécurité des citoyens. les États-Unis ont ouvert le débat également, ainsi que la France tout récemment. En Suisse on en discute aussi en 2014 avec des révisions sur la LSCPT ou dans les médias.

Oui, mais c’est dangereux, pourquoi ?

Supprimer un moyen de communication, c’est comme interdire le rassemblement dans la rue. L’histoire de la prohibition est un exemple de la problématique actuelle. L’interdiction de l’alcool a tellement bien fonctionné, que le gouvernement américain est revenu sur cette suppression. Interdire un moyen de communication à l’ère d’aujourd’hui, c’est permettre à d’autres de se mettre en place. Finalement, interdire aux gens de communiquer, va les rapprocher et les faire se rassembler dans la clandestinité. Comme la prohibition : boire clandestinement devenait un symbole de liberté, de résistance.
L’État anglais va partir en guerre contre l’avenir. Oui, l’avenir c’est la technologie car nous n’avons jamais autant communiqué entre individu et peuple. La multiplication des canaux d’échange est un gage de liberté car elle implique un choix. D. Cameron va partir en guerre contre les applications de communication. La course est lancée, mais il est déjà très en retard, il existe en effet, une multitude de possibilités. Interdire les plus répandues, c’est finalement brimer et museler la majorité des citoyens.

Qui plus est, il veut aussi supprimer le chiffrement ! Autant dire qu’il veut que le citoyen ne soit plus respecté ni protégé. Sommairement, le chiffrement garantit que les données ne soient pas lisibles par tous. Donc D. Cameron, pour protéger contre le terrorisme l’individu lambda et respectant la loi (c’est son leitmotiv), met en danger tout le monde ! Facebook chiffre les données, google chiffre les données, tous les sites internet responsables chiffrent les données qui transitent entre les serveurs et les ordinateurs de particuliers. Oui, c’est idiot de vouloir interdire le chiffrement. Même si c’est très stricte, et qu’il parle de chiffrement des courriels uniquement, ou des dialogues entre particulier via des applications directes.

C’est totalement inconsidéré, parce que c’est rendre faible le peuple. Comment ? Si je sais tout de vous, où vous allez, ce que vous faites, ce que vous achetez, à qui vous parlez, ce que vous dites, n’est-ce pas plus facile pour moi d’obtenir ce que je veux auprès de vous ? Je connais votre salaire, vos dépenses, vos biens, je sais où vous habitez, si vous avez une fille, des amis, vos bars préférés, je sais où vous vous déplacez, etc. Hé bien oui, je sais tout puisque le chiffrement est interdit. Je peux tout voir de vous, d’ailleurs la prochaine fois mettez un préservatif, vous n’en avez pas acheté, lui non plus et vous avez passé la nuit chez lui. Ce n’est pas grave, on va augmenter votre prime d’assurance maladie, vous avez un comportement à risque, et on va faire une retenue sur votre salaire, nous avons remarqué que vous ne payez pas à temps certaines factures. Vous voulez vous défendre ? Essayez de vous justifier quand les décisions sont prises alors que vous n’êtes pas présent. Que l’analyse de votre situation ne vous est pas expliquée. Vous n’avez plus de choix, même s’il y a une erreur d’appréciation. Les décisions sont prises sans vous, en analysant votre comportement et vos données non chiffrées. Vous ne pouvez même pas savoir ou penser que vous avez été jugé sur tel ou tel fait. Par exemple, le comportement à risque d’une personne n’achetant pas des capotes : coupable, sans moyen de se défendre, de se justifier.

scaled_full_9d39204333b73c75cc27Oui, le droit à la sphère privée, à l’anonymat, protège contre le comportement criminel, contre les abus, contre l’irrespect envers notre personne, ou encore contre l’attaque de nos intérêts. Nous comprenons aisément en quoi le chiffrement est important pour la défense de nos droits, pour la cohésion sociale, pour le respect. Notre anonymat est ce qui garantit notre libre-arbitre et la responsabilité que nous avons en tant qu’individu. Nous prenons nos propres décisions parce que nous avons à faire des choix et que nous sommes responsables. Enlever notre responsabilité, c’est nous interdire de choisir. Nous ne pourrons plus faire le choix de payer en plusieurs mensualités parce que notre situation financière sera disséquée, on nous imposera alors des mesures particulières. Nous ne serons même plus responsables de notre succès ou de notre échec puisque les décisions seront prises par une société factuelle qui définira jusqu’à quel type d’activité professionnelle nous pourrons faire, en fonction des données collectées.

L’anonymat ne peut exister sans respect de la sphère privée, la sphère privée ne peut exister sans liberté qui implique des responsabilités.

L’anonymat n’est pas un crime, c’est un bouclier.

L’anonymat n’est pas un crime, c’est le garant de notre libre-arbitre.

L’anonymat n’est pas un crime, c’est notre liberté.

Publicités
Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Politique, technologie de l'Information et de communication

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :